En continuant à utiliser ce site, vous acceptez les Conditions générales et l’utilisation des cookies.
Pub
Notre dernières news
arrow_back
arrow_forward
Interview Jonathan MARTINEAU

Interview Jonathan MARTINEAU

Bonjour Jonathan, peux-tu te présenter au lecteur ?
Jonathan Martineau , 26 ans, je suis chef d'équipe dans l'entreprise 3G industrie spécialisée dans le cintrage. Je roule à moto depuis mon plus jeune âge , mais ai attaqué la compétition tardivement a l'âge de 14 ans. D'abord via la compétition de moto cross a l'ancienne, avant de me diriger vers le mx50 (mob cross). J'ai également eu l'occasion de découvrir de nombreuses disciplines, piste , solex, motocross, enduro, VTT électrique .....

Comment t’est venue l’idée de rouler en moto électrique ?
La situation actuelle avec la transition écologique et la fermeture des circuits de motocross, due aux nuisances sonores m'a fait prendre conscience des nouvelles opportunités qui s'ouvraient à nous. J'ai donc découvert lors d'un roulage plusieurs machines Sur-ron. Après un rapide essai, j'ai vite pris conscience du plaisir que l'on peut avoir à leur guidon .

La transition d’une moto thermique à la Surron a- t-elle été compliquée ?
Elle s'est avéré assez simple. La taille de la machine et son poids la rende très facile à utiliser. C'est un réel jouet cette moto.

Tu à pu avoir la Surron LightBee 3 semaines avant la LX Cup comment te sentais tu avant de prendre le 1er départ ?
J'étais confiant sur ma technique et mes sensations. En 3 semaines j'ai peu rouler quasiment tous les soirs dans un champs. La moto ne faisant pas de bruit, je m'amusais sans déranger mes voisins. La seule interrogations restait la concurrence, avec des pilotes de haut niveau venant de nombreuses disciplines, le plateau était très homogène.

Arrivé sur place comment as tu trouvé le circuit ?
Un petit circuit, intéressant, technique, adapté au dimensions de la Sur-ron avec de nombreuses possibilités de dépassements et une très belle préparation.

Tu remportes les qualifications et la Finale, en Super finale tu finis 1er Light et 3 Scratch, tu t’attendais à cette performance ?
Je ne savais pas à quoi m'attendre. J'étais confiant pour un bon résultat mais de là à monter sur tous les podiums, je n'y pensais pas du tout . J'ai donné mon maximum ça a payé et j'en suis assez fier.

Parle-nous de votre course d’endurance avec ton coéquipier Bruno BONNET, comment vous organisez-vous pour une course d’une durée d’une heure ?
Avant de partir j'avais fait une simulation pour voir la consommation de la moto. Bruno étant un pilotes solide physiquement on a décidé de partir sur de long relais de 20 min pour utiliser au mieux la charge et réduire les changements de pilote. Étant un peu plus rapide j'ai fait 2 relais et Bruno le 3ème.

Vous gagnez la première manche et terminez la seconde manche parmi de nombreuses SurRon préparées, aviez vous envisagez d’être sur le podium avec une moto reçue 3 semaines avant la course et la seconde 1 semaine ?
Avant le départ de l'endurance, nous savions qu'il était possible de faire quelque chose de bien. Nous étions 2 pilotes rapides et réguliers. Nous avions remarqué que les machines plus puissantes avaient quelques soucis de fiabilité. Nous nous sommes donc concentrés sur notre course et ça a payé.

L’absence de bruit t’as t’il manqué lors de la course ?
Le bruit ne m'as pas réellement manqué, c'était même plutôt agréable d'entendre les spectateurs et le speakers sur l'ensemble du terrain. Toutefois à plusieurs reprises, notamment lors de dépassements, il est difficile de situer les concurrents. Cela peut provoquer certains accrochages plus ou moins violents.

Penses tu après ces roulages que la Sur-ron as pu t’apporter des choses bénéfiques pour rouler en thermique ?
Très clairement, elle m'a fait progresser ma vitesse de passage dans les ornières. J'ai aussi pris beaucoup de plaisir à m'amuser avec et maîtrise maintenant les wheeling à son guidon. Pour travailler sa technique au quotidien dans un petit coin de jardin, c'est la moto idéale.

Si un championnat verrais le jour, comme il a pu y avoir en Pit bike serais tu présent ?
L'ambiance entre tous les pilotes était vraiment bonne, les course très animées, ça ne peut que nous donner envie de recommencer.

Le mot ou la phrase de la fin ?
Que se soit pour la compétition, la randonnée, l'initiation de débutant, ou même aller à la sortie du collège à 14 ans c'est la moto idéal. Une moto polyvalente, accessible, et fun. Je ne peux que vous inviter à venir l'essayer. Attention vous l' adopterez très vite ! Et puis un grand merci au magasin 2 roues elect sans qui rien n'aurait été possible.

Merci à toi pour le temps accordé à répondre à nos lecteurs.

Découvrez via le lien suivant les pièces racing de la Surron LightBeehttps://2roueselect.fr/fr/module/tvcmsblog/single?id=53&rewrite=le-secret-de-notre-surron-lightbee&page_type=post

    Laisser un commentaire